La fanfare d’Audincourt a été fondée  le 14 février 1900 présidée par M. Appelis et dirigée par M. Gras. En 1921, elle devient « fanfare municipale des Sapeurs Pompiers », puis en 1935,  son directeur Constant Cordier, la transforme en harmonie.

Après la seconde guerre mondiale, René Rayot rassemble une quinzaine d’anciens musiciens : l’harmonie reprend son activité. Gaston Staehlé qui rentre de captivité lui donne une nouvelle impulsion.

 

En 1962, Pierre Vuillemin prend la direction et augmente considérablement le niveau de l’ensemble.

1963

Quelques années plus tard, sous la présidence de Michel Droz, un rapprochement a lieu entre les trois sociétés dirigées par le même chef : l’Harmonie Municipale d’Audincourt, la Fraternité de Villers le Lac et la Démocrate de Charquemont. 120 musiciens se produisent périodiquement lors de concerts de gala et connaissent un grand succès à Paris, au palais du Luxembourg, sous le nom d’ « Ensemble au fil du Doubs ».

Après 22 ans de direction, Pierre Vuillemin quitte l’harmonie, remplacé par Gilles Bichet qui cherche un style nouveau permettant à la société de s’exprimer à travers des œuvres originales plus modernes, y compris à la batterie-fanfare.

En 1990, il reprend sa place au sein de l’orchestre et cède la direction à Jean-François Erard. La jeunesse de ce nouveau chef apporte beaucoup de dynamisme à la société, qui prend un nouveau départ (concours de Besançon en 1991, puis Calais en 1997 : premier prix ascendant et prix du jury avec 119/120 ! ) Son premier travail est de développer l’école de musique, qui existe depuis 1950, mais qui végète depuis trop longtemps. Des professeurs qualifiés sont recrutés, et grâce à l’aide de la municipalité, l’école se développe rapidement, en qualité et en quantité.

An 2000 !                                                                                                             

Cette dame plus que centenaire qu’est l’Harmonie Municipale d’Audincourt se porte bien ! Ses fondateurs seraient heureux de constater son évolution, rendue possible grâce aux efforts soutenus des générations successives de membres actifs et de dirigeants.

Aujourd’hui, Philippe Eggenschwiller, le président actuel, et Jean-François Erard, directeur,  poursuivent la tâche de leurs prédécesseurs : mener l’Harmonie toujours plus haut, assurer la relève grâce à une école de musique de qualité, permettre aux musiciens de se retrouver et de partager leur passion de la musique dans une ambiance chaleureuse et conviviale.

 

 

 

 

Informations supplémentaires